- amine-benattabou@hotmail.fr - 06 47 92 29 87 -

AMINE BENATTABOU
DESIGNER
OBJETS ESPACES


Mark

SCRIBUS est une de zone de partage circonscrit à deux plans de travail. Le dispositif cherche à répondre aux soucis de documentation, de transmission et de représentation des tiers-lieux collaboratifs. Un questionnement universel, car ces lieux sont des réseaux humains ou la culture de l’oralité prime.

La philosophie des espaces d’appropriation citoyenne comme leur figure de proue, le Fablab et le Hackerspaces, se fondent historiquement sur la liberté de diffusion des informations.

Pourtant, l’enjeu du faire du faire ensemble ou le processus prime sur le résultat se limite aux la propriété des données. Les informations qui circulent dans ce lieux demeurent un sujet sensible tant elles sous-tendent d’enjeux économiques.

︎

SCRIBUS
+ informations









------------

S’EXPRIMER EN GROUPE 

L’INTERDISCIPLINARITE



SCRIBUS propose d’intégrer au tiers-lieu une zone de libre-échange. Limité dans l’espace, le dispositif incite avec souplesse les membres à valoriser leur processus de création. C’est une zone qui donne la possiblité à chacun de prendre la parole ou de partager ses idées.

------------








------------

TRACES MATÉRIELLES

TRANSMISSION ET PEUVE DE DYNAMISME



Le rouleau de papier physique dialogue directement avec un appareil de captation qui donne un relief virtuel aux recherches. Le contenu de ces témoignages est publié sur le wiki ,outils largement utilisé au sein des tiers-lieu pour valoriser son dynamisme.

------------


“Le jeu pur et simple est une base et un facteur de la création de la civiliation”

︎
Hall E.T., La dimension cachée, Doubleday, 1966

La théorie d’Huizinga sur “l’homme joueur” démontre comment le jeu permet d’instaurer des règles ét de donne un cadre à un groupe.




FILTRAE
+ informations







------------

CRÉER DES ZONES SPÉCIFIQUES

FILTRAE est une réflexion portée sur les dispositifs destiner à fludifier les espaces de travail collectif.

Le dispositif se compose d’un jeu de modules en acier cintrés qui assemblés forment une ossature. Cette dernière peut alors se parer de membranes qualifiantes à choisir en fonction des situations de travail (Acoustique, occultant,  bloqueur d’ondes électrique ...)



------------




------------

FEDÉRER PAR LA PRATIQUE

Au-delà du dispositif de filtration, FILTRAE est un prétexte à la discution. Le moment du montage est l’oaccasion de penser l’organisation ensemble. 


------------







FIL(S)TRE est un secrétaire librement inspiré des caractéristiques physique de l’huitre

Comparable à des écosystème les espaces de tavail sont  des lieux ou intéragissent des sensibilités.Le secrétaire se positionne comme un compagnon ; un facilitateur qui adapte son mode de filtration en fonction des contextes.

︎

FIL(S)TRE
+ informations






------------


L’EXPÉRIENCE DU GESTE


La filtration de l’eau opérée par l’organisme de l’huitre se répercute sur la formation de sa coquille. Ses strates de calcaire sont le témoin des transformations de son environnement.



La processus de recherche s’est axée sur la technique de la broderie. La répétition du geste pour accumuler la matière et (dé)former la trame support.  
Cette formation de strates provoque des nuances, des imperfections. 

------------
------------


GESTION DES FLUX D’INFORMATIONS


+ Tantôt en permettant de s’immerger dans son travail en filtrant les nuissances sonores.

+ Tantôt en permettant de gérer les flux de données. Captant des conversations importante ou  protégeant en son coeur des données importante.




------------











Mark

Si manger et boire peuvent paraître triviaux, ce sont pourtant des moments centraux qui fondent les communautés. Partager un verre, un repas participe au rythme du travail. C’est une respiration qui offre l’occasion de parler plus librement : de discuter de ses projets en cours, à venir, de ses aspirations.

︎

Les plans sont à retrouver sur FLATSHAPE > ici <


CONVIVIUM MOBILIS
+ informations


------------

COMMENSALITÉ

Convivium mobilis est un garde-manger mobile autour duquel s’invitent les membres à préparer et déguster des repas communs.

La mobilité du dispositif l’intègre pleinement à la dynamique du tiers-lieu et permet lors d'événements extérieurs de l’activer comme un élément de signalétique.

------------









------------

IMPLIQUER

CONVIVIUM MOBILIS est issu du “design libre”et intègre une démarche d’autoconstruction. Le projet a été soutenue par le réseau des Fabriques du Ponant depuis la conception jusqu’à la réalisation.
Les ressources ont été glanés lors des “recycleries mobiles” en déchetterie de la ressourceries Un peu d’R .
 Il a été réalisé avec le support technique des associations La caisse à clous et la BAPAV.


------------





“L’humeur persistante du Tiers-Lieu est ludique... Il peut spontanément accueillir un rassemblement sans activité spécifique où tout le monde s’attarde plus longtemps que prévu, parce qu’ils s’amusent et qu’on ne souhaite pas partir. L’envie de revenir, de recréer, et de ressaisir l’instant est là.“(1)

︎

(1)Oldenburg Ray, The Great Good Place: Cafes, Coffee Shops, Bookstores, Bars,
Hair Salons, and Other Hangouts at the Heart of a Community
, Marlowe & Co, 1989, p.37


CULTIVONS LES
TIERS-LIEUX
+ informations











------------


DE RAY OLDENBURG À AUJOURD’HUI

LES TIERS-LIEUX COLLABORATIFS : DES RÉPONSES LOCALES


Les Tiers-lieux sont des espaces physiquement forts qui viennent compléter la fonction de la Maison et du Travail. En 1989, le sociologue Ray Oldenbourg les définit pour la première fois dans son livre The Great Good Place : Cafés, Coffee Shops, Bookstores, Bars, Hair salons and Other Hangouts at the Heart of a Community. L’ouvrage met en lumière les “Third Places” qui jonchent la vie des citoyens, désignant ainsi les lieux alternatifs de sociabilité.

À la fin du 20ème siècle, ces espaces complémentaires ont réaffirmé leur place sur le territoire  en se propageant pour devenir des réponses locales d’accueil au développement du travail indépendant.

Ces Tiers-lieux se sont ensuite spécialisés, passant comme le souligne Neil Gershenfeld, fondateur du Fablab au M.I.T., de l’ère du “personal computer” à celle de la “personal fabrication”. Ces espaces qui se multiplient  aujourd’hui forment différents réseaux liés par des valeurs similaires de démocratisation de l’innovation et de croyance en l’émancipation par le faire, communément appelé DO-ocratie.  Ces tiers-lieux collaboratifs prennent racine dans deux terreaux antagonistes du dévelopment de la culture numérique. D’un coté le Hackerspace, né dans une Europe de l’est communiste puis dans l’est américain en un mouvement contestataire et une contre-culture libertaire. D’un autre le Fablab, nourrit du bassin capitaliste de la Silicon Valley à l’est des États-Unis mélangé aux nombreuses start-up.

Tels des écosystèmes, riches de leurs membres et de leur territoire d’implantation, ces derniers se façonnent une identité sur l’activité qui y règne. En définitive leur aménagement et leur ergonomie portent l’identité d’un groupe et donne à réinterpréter librement le « travailler ensemble ».

-----------



 



------------


LES FABRIQUES DU PONANT

UN LABORATOIRE D’EXPÉRIMENTATIONS


CULTIVONS LES TIERS-LIEUX est un projet manifeste. Une trame organisationnelle et ergonomique éprouvée aux Fabriques du Ponant (un consortium orienté vers une éducation populaire par le bricolage). Ce laboratoire d’expérimentation a permis au projet de connecter réflexion théorique sur le travail et mise en action d’un réseau de production.

Le designer se mue en coordinateur en éprouvant la capacité du réseau de proximité à répondre présent sur un temps court. Les énergies extérieures au  tiers-lieux sont des acteurs en puissance pour la suite, leur implication sur la réalisation de l’aménagement est une manière de les fédérer au projet.


L’économie sociale et solidaire s’est naturellement imposée. L’investissement machine des tiers-lieux est vue avec enthousiasme de la part des membres et prend la majeure partie du budget. L’aménagement mobilier n’est pas perçu comme prioritaire. Pourtant, le lieu doit proposer un cadre avenant. Au même titre qu’une “fraiseuse numérique”, les dispositifs mobiliers sont des outils. L’ergonomie du Tiers-lieux est son médiateur.



------------
------------

OUTILS COMBINABLES

TROUVER SA PLACE POUR DÉVELOPPER SES IDÉES


Les dispositifs d’aménagement fonctionnent comme une trame. Ils s’adaptent au tissu de ressources humaines et matérielles gravitant autour de chaque tiers-lieu. Les usages et  l’économie des lieux diffèrent mais il est possible de garder des notions directrices.


------------



------------

CONCEPTION & RÉALISATION FÉDÉRATRICE

LA MAQUETTE COMME OUTILS DE MEDIATION



L’intervention dans un espace où différentes sensibilités interagissent (consortium d’associations) à impliquer l’utilisation d’outils pour guider le collectif. 

L’échelle réduite à permis de prendre du recul sur le volume disponible et de donner la possibilité aux individus se faire entendre. La combinaison des dispositifs se pense en groupe.

La réalisation participative est un choix économique mais  permet  aussi membres de devenir acteur du lieu. 


------------









0647922987
amine-benattabou@hotmail.fr




























©
Amine BENATTABOU - 2021