- amine-benattabou@hotmail.fr - 06 47 92 29 87 -

AMINE BENATTABOU
DESIGNER
OBJETS ESPACES


Mark
BUREAU:MAMMIFÈRE
À TOISON LAINEUSE

+ informations

Le projet BUREAU : Mammifère à toison laineuse convoque l’ origine linguistique du bureau, la “bure”, afin d’interroger les mouvements et la circulations des corps dans l’espace d’apprentissage.

À l'image de sa dématérialisation croissante, le mot bureau à une histoire qui se jalonne de changement d’échelle. La bure était à l’origine une étoffe de laine utilisée au Moyen-Âge pour confectionner des vêtements de travail.



“Méfiez-vous! Les mots ne sont pas ce qu’on croit : de petits animaux doux et dociles, auxquels il n’arrive jamais rien. Les mots aiment l’amour. Mais aussi la bataille. Ils se trouvent ainsi mêlés à toutes sortes d’aventures, sentimentales et dangereuses.”

La fabrique des mots, Erick Orsena








    Moments de recherche collectif sur un dispositif d’écriture qui nous suivra tout au long du projet.




Intégré au sein d’une agence de design éphémère, le groupe d’élèves et d’enseignants de l’école de Thurageau, réfléchira à son propre territoire de travail.

L’équipe se créera ses propres outils d’exploration pour effectuer un constant va-et-vient entre recherche tactile et expérimentation de l’espace. Ceci aboutira à la production d’une famille d’objets invitant  des situations d'apprentissage inattendues dans la classe.




    Atelier “design minute” et premières interprétations du sujet.

 
D'assiseBure de moine : Habit de travail réalisé en feutre à partir de résidu de laine. La bure permettait au moine de leur apporter du confort notamment dans lors de la rédaction. Il utilisait les qualités de la laine pour se mettre à distance des surfaces irrégulière et froide de leur table de travail en pierre.

 L’agence explorera les qualités intrinsèques de ce matériau local en allant à la rencontre des chaînons de la filière ovine, de la production à la transformation de la laine.

Le groupe pourra ainsi penser des objets adaptés aux propriétés des laines locales. (gonflant, résistance, douceur). 



   UN LIEU, UNE FIBRE   

On peut considérer la laine comme le vêtement du mouton. C’est grâce à cette toison qu’il se protége des conditions climatiques. La grande diversité des races moutons (900 dans le monde et 49 en France) est le symbole de cette adaptation. Les contraintes d’un territoire tel que sa topographie, son hydrométrie, son ensoleillement ont favoriser tout une typologie de laine. On trouve des qualités de finesse, de résistance, d’élasticité qui ont guidé certains usages : habillement, matelasserie ou tapisserie. Chaque culture a aussi su s’emparée des qualités de la laine pour contribuer à son confort.




Kepnek : Habit de travail de berger réalisé en une pièce par processus de feutrage. Un vêtement ainsi qu’un micro-espace adapté à l’itinérance et aux conditions météorologiques changeante. On peut retrouver différents types de réalisation : une toison lainée, des symboles, des poches, des capuches,...

Valenki : Botte en feutre utilisée en europe de l’est dans des conditions climatiques rudes.


Rencontre d’un éleveur à proximité de l’école. Julien élève un troupeau de 300 brebis en majorité de race Vendéenne. Les vendéennes sont réputées pour leur viande et leur lien maternel. Contrairement à son père et son frère qui élèvent des bovins, Julien à choisi un élevage ovin comme son grand-père il y’a 50 ans.


A l’image du haut de la Vienne, le sol de  Thurageau est majoritairement composé de tuffeau. Le sol est propice au culture céréalière. De longues plaines bordent les villages.




Première manipulation lors d’une séance de lavage. Première comparaison aussi entre les différentes laines trouvées à proximité.



Après une ballade tinctoriale, séance de dessins des feuilles et racines récoltées.



 









0647922987
amine-benattabou@hotmail.fr




























©
Amine BENATTABOU - 2021